Introduction

Chapelle Notre-Dame de la Fontaine: 

Rue Notre-Dame, Chièvres 

 

« Au XIIe siècle, à Chièvres, l’air du pays est pur et sain. Située au centre d’une vaste plaine féconde en bons grains, cette petite ville est entourée d’agréables vergers, où croissent des arbres fruitiers de toute espèce. Elle est arrosée d’une petite rivière, formée et alimentée par de belles et abondantes fontaines. L’église paroissiale est belle et bien bâtie. Elle est surmontée d’une tour fort élevée et de superbe structure, qui lui sert de clocher. A cinquante pas de ce monument, jaillit une source d’une eau pure et limpide. C’est près de cette source que fût trouvée l’image miraculeuse de la Vierge, vénérée à Chièvres, où elle opère de si grands et admirables prodiges. De là vient que la Très-Sainte-Vierge y est honorée en cette image, sous le titre de Notre-Dame de la fontaine ».

Illustration tirée d'une prière du XIXe siècle - ND de la Fontaine
Illustration tirée d'une prière du XIXe siècle - ND de la Fontaine

Aux origines:

Au XIIe siècle, la paroisse de Saint-Martin était le siège d’un doyenné relevant du Diocèse de Cambrai. L’église était proche du château seigneurial, tout autour se groupaient les chaumières du peuple.

A proximité du château du Comte d’Egmont et de l’ancien oratoire, une source alimentait une fontaine près de laquelle grandissait un « sehu » (en vieux français veut dire « sureau »).

 Selon l’histoire de Chièvres, l’Image de la Vierge était apparue sur cet arbre. Elle était placée, dans le tronc ou appendue aux branches du sureau. Ensuite, cette Image a été déposée au sommet d’une petite arcade, construite au-dessus de la source.


En 1126, Eva DE CHIEVRES Chièvres demande la construction d’une chapelle romane, adossée à l’ancien  sureau, pour protéger Notre-Dame des intempéries. Celle-ci faisait l’objet de la vénération du peuple et bénéficiait de différentes faveurs des comtes de Hainaut et des seigneurs de Chièvres. Le bâtiment est alors entretenu par les frais de la Ville.
Grâce à la piété des habitants, Eva demande que l’on institue une procession annuelle le jour de la Pentecôte en l’honneur de Notre-Dame de la Fontaine. La décision est acceptée par l’évêque de Cambrai, cousin de Eva en 1154

 

Statue de Notre-Dame de la Fontaine - Photo de Emilie Nisolle
Statue de Notre-Dame de la Fontaine - Photo de Emilie Nisolle

Statue de Notre-Dame de la Fontaine:

Marie est assise sur un trône massif, l’air impassible, hiératique et retient Jésus sur ses genoux. Celui-ci a la taille d’un enfant, mais il arbore le costume et l’attitude du Christ en majesté. Ce type de représentation est le plus ancien en occident : il fait de Marie le Trône de Sagesse. On peut la retrouver sur les tympans des cathédrales où elle peut être représentée couronnée, surtout à partir du XIe siècle.

 

La Vierge est habillée de bleu et de rouge. Le bleu est la couleur de l’humilité, du travail et le rouge est la couleur de la royauté ou plus approprié ici, de la Passion. Le Christ a un corps d’enfant, et un visage d’homme mûr. Il maintient un oiseau dans sa main gauche et une ancolie dans sa main droite. Il est Dieu Trinitaire : à la fois Père, Fils et Esprit (les trois sont représentés).

L’oiseau, s’il est rouge peut-être un rouge-gorge (référence à la Passion du Christ). 

Diverses versions de la statue

Huart Picavet priant la vierge - Retable de Notre-Dame de la Fontaine - XIXe siècle - Photo Emilie Nisolle
Huart Picavet priant la vierge - Retable de Notre-Dame de la Fontaine - XIXe siècle - Photo Emilie Nisolle

Développement de la chapelle:

Selon Philippe Bouchy, faisant partie de la société de Jésus, qui a publié le livre des miracles de Notre-Dame en 1654 : « en 1310, un charpentier du nom de Huart Picavet, atteint de la goutte, habitait auprès de la Fontaine ».

 

Or, un jour qu’il avait été porté de son lit près de sa fenêtre, il aperçut une noble dame qui se promenait aux abords de la fontaine. Croyant qu’il voyait la Mère du Sauveur, il se mit à la prier, lui promettant, s’il était guéri, de faire un dais en bois pour la statue de Notre-Dame. Sa prière fût exaucée et le charpentier tint sa promesse. Il donna les fonds nécessaires pour cette dernière.

Chapelle Notre-Dame de la Fontaine en 1632 - Image provenant du livre de Van Haudenard
Chapelle Notre-Dame de la Fontaine en 1632 - Image provenant du livre de Van Haudenard

 

 

La chapelle de Chièvres en 1315 qui recouvrait la fontaine fut remplacée en 1326 par une plus grande bâtisse. Puis vint un nouvel agrandissement de la chapelle en 1632.

Chapelle Notre-Dame de la Fontaine - Emilie Nisolle
Chapelle Notre-Dame de la Fontaine - Emilie Nisolle

Révolution Française - Pillage de la chapelle:

Les biens de la chapelle furent confisqués à la Révolution de 1789. L’édifice fut vendu et détruit. Des pilleurs violèrent la sépulture de la marquise, Marie-Ferdinande de Croÿ. Après avoir dépouillé le corps des joyaux et des riches étoffes qui le recouvraient, ils le rejetèrent dans la fosse, qui s’était remplie de l’eau de la fontaine. Ces vandales modernes croyaient trouver des trésors ou des objets précieux dans les murs, ou dans le puits. Mais ils furent déçus car rien n’avait été caché, et le mobilier avait déjà été saisi par la régie du domaine national. Il ne leur restait plus qu’à fouiller dans la tombe de la comtesse d’Egmont.

 

Après cette violation de sépulture, les misérables se retirèrent, chargés de tout ce qui avait de la valeur. La statue miraculeuse fut retrouvée dans les décombres de la chapelle et déposée sur un autel latéral dans l’église Saint-Martin.

 

Le corps de la marquise fut transféré au pied de l’autel où l’image de Notre-Dame devait être vénérée.

 

 

Tympan chapelle Notre-Dame de la Fontaine - Photo Emilie Nisolle
Tympan chapelle Notre-Dame de la Fontaine - Photo Emilie Nisolle

Suite aux ravages de la Révolution Française, la chapelle est détruite. Il faut attendre 1830, pour que Vital Duray, prêtre-architecte, réalise les plans de la chapelle. Ceci avec le soutien du curé doyen L'Abbé Lambert.

 

 

 

 

 

La chapelle actuelle est :

• de style néo-gothique (arcs brisés, rosaces et croisée d’ogive intérieure).

• possède un plan en forme de croix latine (une nef, un choeur semi hexagonal et un transept couronné à la croisée par une flèche pyramidale).

• consacrée en 1893.

• matériaux (architecture régionale): mélange de pierres et briques avec chaînage d'angles.

 

Prêtre-architecte - Vital Duray
Prêtre-architecte - Vital Duray

Architecte local à l'origine de la chapelle de 1893:

Né à Chièvres (1823-1892), Vital Duray était un érudit. Durant les 20 dernières années de son sacerdoce, il se consacra principalement à l'architecture religieuse. Le prêtre architecte est à l’origine de la Chapelle de Notre-Dame de la Fontaine à Chièvres. Les travaux furent probablement exécutés par d'autres initiés suite à son décès en 1892 puisque la chapelle fût consacrée en 1893.

Carte postale - Puits de la chapelle ND de la fontaine - collection privée
Carte postale - Puits de la chapelle ND de la fontaine - collection privée

Puits situé à l'intérieur de la chapelle de 1893:

Grâce à cette fontaine miraculeuse, ils furent nombreux à être guéris.

 

Vers 1569, un enfant de Lens, âgé de 10 ans, Nicolas Populaire, fut l’objet des bienfaits de Notre-Dame de la fontaine. Il avait les membres tellement contractés que ses genoux s’appuyaient sur sa poitrine, y laissant une emprunte douloureuse. Ses parents invoquèrent Marie et quelque temps après, l’enfant put se rendre à pieds à Chièvres. Durant sa vie, il assista à la procession, vêtu de blanc et marchant pieds nus, il portait la croix. Les habitants de Lens l’accompagnaient dans son pèlerinage et offraient un cierge à Notre-Dame de la Fontaine. En 1570, vint la création d’une procession en l’honneur Notre-Dame de la Fontaine. Cette coutume s’est poursuivie jusqu’en 1914, les habitants de Lens assistaient nombreux à la procession.

 

Puits - Photo Emilie Nisolle
Puits - Photo Emilie Nisolle

Ce puits se trouve à l’intérieur de la chapelle Notre-Dame de la Fontaine. Sur sa margelle en marbre noir se lisent les inscriptions suivantes :

 

Avant l’an 1200 sur un seheu

Près de cette source

Se trouvait

L’image miraculeuse

De Notre-Dame

De la Fontaine.

Icy

Tous les maux trouvèrent le remède.

 

Cliquez pour agrandir - Chapelle Notre-Dame de la Fontaine (Rue Notre-Dame) - Situé à proximité du n°5 sur le plan
Cliquez pour agrandir - Chapelle Notre-Dame de la Fontaine (Rue Notre-Dame) - Situé à proximité du n°5 sur le plan

Auteur du site: Emilie Nisolle

Partagez le site

Articles récents

Actualités

Patrimoine militaire - Musée

Cliquez sur le lien

Patrimoine naturel

Cliquez sur le lien

L'entreprise Delbart centenaire

Cliquez sur le lien

Pages Facebook

 

 

 

 

Asbl Amis de la Ladrerie