Introduction

L’Ordre Séculier des Servites de Marie est composé d’hommes et de femmes vivant leur foi chrétienne dans la société, suivant la spiritualité spécifique de l’Ordre des Servites de Marie dont le caractère principal est la dévotion à la Mère de Dieu. 

 

Les éléments essentiels de leur spiritualité sont clairement définis dans leur Règle de vie. Cette dernière suit les orientations indiquées par l’Église catholique pour revaloriser la présence des fidèles en son sein, selon les recommandations du Concile Vatican oecuménique II. La nouvelle Règle de vie a été approuvée le 29 avril 1995 par le Saint-Siège.

 

Lien: http://www.servidimaria.net/sitoosm/fr/ordine/famiglia_osm/ordine_secolare/index.htm#État_de_situation

 

Chapelle de Cuves - Dessin de Sr Marie-Luc OSM
Chapelle de Cuves - Dessin de Sr Marie-Luc OSM

Les "Soeurs Servites de Marie" - Aux origines: 

 

La Congrégation des Servites de Marie de Londres est un Institut de Droit pontifical. Son origine remonte au groupe de jeunes filles réunies à Cuves dans le diocèse de Langres (France) à partir de 1840. Les trois premières, dont Barbe Marie Cuyot (1821-1849), reçurent l'habit de « Soeurs du Calvaire » consacrées à Notre Dame des Sept Douleurs le 10 juin 1845, des mains de Mgr P.L. Parisis, évêque de Langres. 

 

Après la mort de leur supérieure, Soeur Marie Guyot, le 26 juin 1849, et en raison de circonstances liées à la Révolution de 1848, elles gagnèrent Londres (1851-1852), où l'Institut se développa, dans une vie de pauvreté au service des pauvres et des convertis, et changea son nom en celui de « Soeurs de la Compassion de Notre-Dame ».

 

En 1864, Mère Philomène Morel (1826-1894), Supérieure générale, se rendit à Rome pour demander au Saint-Siège, par l'entremise du P. Mura O.S.M., Prieur général, l'agrégation à l'Ordre des Servites de Marie, avec lequel la Congrégation, depuis les origines, avait des liens sur le plan de la spiritualité, des dévotions et de la liturgie. Le Décret d'agrégation fut accordé le 18 juin 1864, et la Congrégation prit le nom de « Servites de Marie » de Londres. 

 

Après cette date, les soeurs firent de nouvelles fondations en Grande-Bretagne ; elles retournèrent en France en 1867 et essaimèrent aux Etats-Unis en 1893. En 1901, les soeurs françaises, obligées de quitter la France, s'établirent en Belgique. En 1952 la Congrégation s'implanta en Jamaïque en 1953 et au Canada. Depuis 1939 la Congrégation est divisée en trois provinces : américaine, anglaise et franco-belge.

 

Deux petites congrégations s'unirent l'une à la province française en 1962, l'autre à la province anglaise en 1967. En 1974 une congrégation servite indépendante, issue d'une fondation faite par les soeurs de Londres en Autriche-Hongrie (1894), se rattacha à la Congrégation.

  

Depuis 1982 elle constitue une Région, de même que la Jamaïque. En 1995 la Congrégation diocésaine des « Soeurs de la Compassion » de Jolimont a rejoint la Congrégation des Servites de Londres. 

 

Avec les différentes composantes de l'Ordre des Servîtes de Marie (frères, moniales, congrégations féminines, Instituts séculiers, Ordre séculier) la Congrégation entretient des liens de communion dans le même charisme et, là où c'est possible, de collaboration « au service de Dieu et de son plan de salut, les yeux toujours fixés sur Marie, l'humble Servante du Seigneur ».

 

Auteur du site: Emilie Nisolle

Partagez le site

Articles récents

Actualités

Patrimoine militaire - Musée

Cliquez sur le lien

Patrimoine naturel

Cliquez sur le lien

L'entreprise Delbart centenaire

Cliquez sur le lien

Pages Facebook

 

 

 

 

Asbl Amis de la Ladrerie