Fête de la Saint-Christophe

Jan van Eyck, Saint Christophe portant l’Enfant Jésus, Peinture à l'huile sur bois, vers 1465, John G. Johnson Collection
Jan van Eyck, Saint Christophe portant l’Enfant Jésus, Peinture à l'huile sur bois, vers 1465, John G. Johnson Collection

La légende de Saint-Christophe

La légende de saint Christophe est connue par La Légende dorée, ce livre célèbre de Jacques de Voragine, chroniqueur italien du 13ème siècle.

Le géant Offerus ou Reprobus avait une taille gigantesque, un aspect terrible, et douze coudées de haut : un jour qu'il se trouvait auprès d'un roi des Chananéens, il lui vint à l’esprit de chercher quel était le plus grand prince du monde, et de demeurer près de lui.

Comme il marchait au milieu d'un désert, il vit une grande multitude de soldats, dont l’un, à l’aspect féroce et terrible, vint vers lui et lui demanda où il allait.

Offerus lui répondit : «Je vais chercher le seigneur diable, afin de le prendre pour maître et seigneur. »

 

Celui-ci lui dit: « Je suis celui que tu cherches. »

Christophe, tout réjoui, s'engagea pour être son serviteur.

Or, comme ils marchaient ensemble, ils rencontrèrent une croix élevée sur un chemin public.

Aussitôt que le diable eut aperçu cette croix, il fut effrayé, prit la fuite et, quittant le chemin, il conduisit Christophe à travers un terrain à l’écart et raboteux.

Christophe étonné de voir cela lui demanda pourquoi il avait manifesté tant de crainte…

Le diable fut forcé de lui dire : « Un homme qui s'appelle Christ fut attaché à la croix; dès que j e vois l’image de sa croix, j'entre dans une grande peur, et m’enfuis effrayé. »

Christophe lui dit : « Donc ce Christ est plus grand et plus puissant que toi, puisque tu as une si brande frayeur en voyant l’image de sa croix ? J'ai donc travaillé en vain pour toi, et n'ai pas encore trouvé le plus grand prince du monde. Adieu maintenant, je veux te quitter et chercher ce Christ. » Christophe se mit à la recherche du Christ.

 

A un ermite, qui lui expliquait que pour servir le Christ il lui faudrait jeûner et prier, le géant avait répondu qu’il ne pouvait le faire.

L’ermite lui avait alors simplement indiqué de se mettre au service des voyageurs qui voulaient traverser un fleuve au cours impétueux.

Un jour le Christ se présenta sous les traits d’un jeune enfant.

Ayant mis l’enfant sur son épaule, Christophe commença à traverser le fleuve et plus il avançait plus l’enfant pesait lourd et les flots du fleuve se montraient déchaînés.

Il échappa à grand peine.

 

Quand il eut franchi la rivière, il déposa l’enfant sur la rive et lui dit : « Enfant, tu m’as exposé à un grand danger, et tu m’as tant pesé que si j'avais eu le monde entier sur moi, je ne sais si j'aurais eu plus lourd à porter. »

L'enfant lui répondit : « Ne t'en étonne pas, Christophe, tu n'as pas eu seulement tout le monde sur toi, mais tu as porté sur les épaules celui qui a créé le monde : car je suis le Christ ton roi, , auquel tu as en cela rendu service; et pour te prouver que je dis la vérité, quand tu seras repassé, enfonce ton bâton en terre vis-à-vis ta petite maison, et le matin tu verras qu'il a fleuri et porté des fruits ». A l’instant il disparut.

 

En arrivant, Christophe ficha donc son bâton en terre, et quand il se leva le matin, il trouva que sa perche avait poussé des feuilles, et des dattes comme un palmier…

Dans les représentations de St-Christophe, le Christ est représenté sous les traits d’un jeune enfant vêtu d’un vêtement blanc ou doré, signe de pureté. Il est aussi enveloppé d’un manteau couleur or signe de sa divinité et de sa royauté.

Il est couronné d’une auréole crucifère. Il porte dans la main gauche le rouleau de la parole de Dieu.

 

Sa main droite est posée sur la tête de Christophe dans un geste de protection et de bénédiction.

Par son regard l’enfant Jésus apporte à Christophe, malmené par les flots, le soutien de son réconfort.

Christophe soutient délicatement l’enfant de la main gauche et s’appuie solidement avec sa main droite sur le bâton qui fleurira selon la prophétie que lui fera l’enfant.

Christophe est vêtu d’une tunique très sobre et d’un manteau rouge qui rappelle son martyre.

 

Les flots tourmentés évoquent les épreuves de Christophe que tous les baptisés ont à surmonter lorsqu’ils portent le Christ aux hommes.

Malgré le péril qui le menace, Christophe semble rassuré grâce à l’enfant.

Ainsi, chacun d’entre nous est appelé à porter le Christ aux hommes.

Malgré les inquiétudes que cette mission peut nous inspirer et les épreuves que nous pouvons rencontrer, nous pouvons mettre notre confiance dans le Christ car nous portons celui qui nous porte.

Au-delà des aspects merveilleux de la légende de saint Christophe, nous pouvons retenir quelques leçons pour notre vie chrétienne aujourd’hui.

Depuis ce jour, Christophe parcourut la terre pour enseigner la parole du Christ ; et il fut, selon l’opinion la plus connue, martyrisé en Lycie, durant la persécution de Dèce, vers 251. La bonté de saint Christophe a été l’origine de plusieurs proverbes. On disait entre autres choses :

« Qui te mane vident nocturno tempore rident. »

Ceux qui verront saint Christophe le matin riront le soir ».

 

Merci à Monsieur le Doyen, Patrick Willocq pour la documentation!

 

 

Programme du pélerinage Saint Christophe 2014

Cliquez sur l'image pour agrandir
Diapositive1.jpg
Image JPG 75.3 KB

Vitrail de Saint Christophe

vitrai de Saint Christophe - Grosage - Cliquez sur l'image pour agrandir
vitrai de Saint Christophe - Grosage - Cliquez sur l'image pour agrandir

Grosage - Pèlerinage dédié à Saint - Christophe : « L’église se voit recevoir un nouveau vitrail ! »

 

Le samedi 30 juillet 2011 se déroulait le 75ème anniversaire du pèlerinage dédié à Saint - Christophe à Grosage. Pour l’occasion, un nouveau vitrail contemporain à l’effigie du Saint a été béni et inauguré à l’église de la Sainte - Vierge à Grosage, par Monsieur le Doyen Patrick Willocq en présence de Monsieur le Bourgmestre, Michel Miroir et des autorités communales. Cette initiative a été possible grâce au donateur, Monsieur Clément Terrasse et à la Confrérie Saint - Christophe. Suite aux messes, pour ceux qui le souhaitaient, se déroulait la traditionnelle bénédiction des voitures ; plus de 900 véhicules se sont déplacés …

 

Pêle-Mêle photographique du pélerinage Saint Christophe et de l'inauguration du vitrail en 2011

Auteur du site: Emilie Nisolle

Partagez le site

Articles récents

Actualités

Patrimoine militaire - Musée

Cliquez sur le lien

Patrimoine naturel

Cliquez sur le lien

L'entreprise Delbart centenaire

Cliquez sur le lien

Pages Facebook

 

 

 

 

Asbl Amis de la Ladrerie